22/09/2005

Tam tam tadam...

Je sais, je sais... Je me fais de plus en plus rare sur la blogosphère... Mais pour le moment je n'ai plus internet chez moi et je vous écrit d'un cyber de Liège, vu que en tant que jeune marié je trouve que ça fait une dépense inutile de moins... Comment ça "jeune marié" ? Ben oui, c'est fait, le Joey il est bagué... Ca c'est passé le 3 septembre, il a fait super bô, tout le monde (ou presque) trouvait que c'était un mariage réussi et je n'aurai jamais cru que la fiesta du soir se déroulerait aussi bien... La piste de danse était toujours pleine à craquer et tout le monde avait l'air de s'amuser... Bref, la big fiesta comme on en rêvait Mademoizelle Joey et moi... Et puis aussi le Joey a aussi trouvé un job, un CDD (contrat à durée déterminée) mais un job quand même... Un super boulot dans un super magasin de déco/meubles (Maisons du Monde, ouuuh la pub éhontée), avec des collégues et une gérante vraiment cools et sympas. Je ne me suis jamais autant amusé à un boulot... Hier, quand ma journée de dur labeur est arrivé à sa fin, j'étais presque déçu d'avoir fini journée lol... Bref, le bonheur... Ce qui me fait vraiment bizarre, c'est que tous les trucs désagréables qui me prenaient la tête se sont arrangés en un peu plus d'un an à peine... J'avais pas de copine, PAF, me voilà marié... Je voulais avoir mon chez moi, PAF, on vit une petite maison super agréable à la campagne... J'étais frustré de ne pas réussir mon permis, PAF, maintenant on a une petite vieille Renault 5 et on se dispute presque pour conduire... Et enfin, je me sentais mal de ne pas avoir de job et me voilà vendeur dans un beau magasin, et je me marre! Franchement, que demande le peuple?

10:22 Écrit par Joey | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

... Que puis-je faire d'autre que de te féliciter pour tout ça?
Je suis hyper content pour vous deux!

Écrit par : Oli | 22/09/2005

Cool tout ça ! ça fait plaisir de voire que t'es heureux :)

Écrit par : bio | 29/09/2006

Les commentaires sont fermés.